FASPS
myFASPS

Introducing FASPS's New Librarian and Media Specialist

Posted by Déborah Worrall

Admissions Director

09/21/2018

The following interview with Marion Bouscarle, FASPS's new librarian and media specialist was conducted on September 17, 2018. The English translation appears below the original French.

Déborah : Donc, Marion, est-ce que tu peux décrire brièvement le chemin qui t’a amené à l'Ecole Franco-Américaine du Puget Sound ?

Marion : C'était un chemin en fait qui a commencé par mon départ de France ce qui était un rêve de quand j'étais plus jeune. A 17 ans, je rêvais d'aller vivre en Amérique du Sud. Ça ne s'est pas fait, et dix ans après j'ai découvert qu’en étant professeur documentaliste je pouvais postuler dans les lycées français à l'étranger. Je suis donc partie à Pékin et puis de Pékin je suis allée à Chicago. Je serais bien restée à Chicago mais pour des problèmes de visa je suis partie à Tokyo. Et je suis arrivée ici parce que c'était l'occasion de revenir sur le territoire américain, mais là, cette fois-ci, pour des raisons plus personnelles.

Déborah : Tu es, à FASPS, notre bibliothécaire et «media specialist ». Est-ce que tu peux nous dire comment tu envisages ton rôle ici, à l'école ?

Marion : Alors pour moi le rôle d'une professeur documentaliste dans une école c'est à la fois de gérer la bibliothèque, de gérer l'espace et d'accueillir toute la communauté. Après c'est aussi un rôle de pédagogue, de former les élèves, voire les parents, les profs, à la maîtrise de l'information et donner l’envie de lire. Et puis c'est aussi un rôle un peu de médiateur culturel : organiser des projets, inviter des auteurs ou des artistes. Bref c’est un petit peu ce rôle multi-facettes.

Déborah : Est-ce que tu pourrais nous décrire une journée type ici ?

Marion : Ici c’est bien. Il y a quelques trous dans mon emploi du temps donc on va dire que le matin, il y a des élèves qui peuvent venir emprunter des livres avant la classe. Ça va être les grands c'est à dire cycle 3 et cycle 4. Après j'ai quelques moments pour travailler, pour cataloguer des livres où travailler sur un projet. Ensuite j'ai des classes qui viennent. Donc chaque jour je vais avoir entre quatre et huit classes qui vont passer et avec qui on va lire des livres, chercher des livres et de temps en temps aussi, réfléchir au fonctionnement de la bibliothèque ou faire un petit cours sur comment trouver de l'information dans un livre ou ces petites choses-là.

Déborah : Tu es ici depuis presque un mois maintenant. Est ce qu'il y a des modifications, je sais que tu as déjà modifié beaucoup de choses, mais ce que tu as d'autres projets pour la bibliothèque ?

Marion : Alors oui j'aimerais bien qu’on réaménage un peu l'espace pour vraiment avoir des espaces dédiés à chaque chose qu'on doit faire dans une bibliothèque ; c'est à dire avoir un vrai coin de lecture et avoir un vrai coin pour travailler. Et là, comme nous avons une bibliothèque avec à la fois le primaire et le collège , la priorité ce serait surtout d'avoir un coin pour les plus petits, pour qu’ils soient tranquilles avec des livres à leur hauteur et un autre coin où les grands (ou les adultes) pourraient aussi être là sans qu’on s’embête les uns les autres. Je trouve que cette bibliothèque n’est pas super adaptée aux plus petits et c’est donc là qu’il faudrait vraiment essayer de mettre l’accent.

Déborah : Qu'est-ce que tu aimes faire dans ton temps libre ?

Marion : Plein de choses. J'aime beaucoup aller marcher, me perdre, faire de la rando…. Mais même sans faire de la rando juste aller explorer des nouveaux coins donc je suis contente d'être dans une nouvelle ville ! Et sinon j’aime bien faire de la cuisine. Et puis lire bien sur !

Déborah : Merci, Marion.

English Translation:

Deborah: So, Marion, can you briefly describe the path that brought you to the French American School of Puget Sound?

Marion: It was a road that actually started with my departure from France, which was a dream from when I was younger. At 17, I dreamed of going to live in South America. That didn’t happen, and 10 years later I discovered that being a school librarian, I could apply with French high schools abroad. So I went to Beijing, and then from Beijing I went to Chicago. I would have stayed in Chicago but for visa problems, so I went to Tokyo. I came here because it was an opportunity to come back to the United States, but this time, for more personal reasons.

Deborah: You are, at FASPS, our librarian and media specialist. Can you tell us how you see your role here at school?

Marion: For me the role of a librarian in a school is both to manage the library, to manage the space, and to welcome the whole community. After that, it's also a pedagogical role, to train students, even parents, teachers, to master information and to give the desire to read. And then it's also a cultural mediator role somewhat: organizing projects, inviting authors and artists. In short, it's a multi-faceted role.

Deborah: Can you describe a typical day here?

Marion: Here it is good. There are some holes in my schedule, so we will say that in the morning there are students who can come in and borrow books before class. It's going to be the older students, in grades three through eight. After I have some time to work, to catalog books, work on a project. Then I have classes that come in. Every day I will have between four and eight classes that will stop by with whom we will read books, look for books, and, from time to time, also think about the functioning of the library or do a little course on how to find information in a book or those little things.

Deborah: You've been here for almost a month now. Are there any changes, I know you've already changed a lot, but what other projects do you have for the library?

Marion: So, yes, I'd like to have some space redeveloped to really have spaces dedicated to everything we have to do in a library; that is to say, to have a real reading corner and to have a real corner to work. As we have a library with both primary and middle school students, the priority would be especially to have a corner for the little ones so that they can quietly look for books that are at their height, and another corner where the bigger students (or adults) could also be there without bothering each other. I think the library right now isn’t ideally adapted to the younger students, so this is where you really have to try to focus.

Deborah: What do you like to do in your free time?

Marion: A lot of things. I really like to go for walks, lose myself, go hiking …. But even without hiking just to go explore new areas, so I'm happy to be in a new city! And otherwise I like cooking. And of course reading!

 

Back